English     Français

Brosse

Home \ Brosse

La tête profilée de la brosse est renforcie de fibre de carbone ce qui lui apporte une légèreté et une rigidité nécessaire sans égale. Remplie d’une mousse solide, elle possède une bonne isolation thermique et phonique.

Elle permet une angulation du manche allant jusqu’à 25 degrés.

La semelle de la brosse est faite d’un matériel extrêmement résistant à l’usure. Elle n’absorbe pas l’eau, elle s’en lubrifie. Retenant les saletés et le givre elle est facile à nettoyer  en l’essuyant tout simplement.

De nombreux essais ont prouvé son efficacité pour aplanir les têtes des gouttelettes.

Études et essais

Conditions
optimales

Brosse de Curling
et efficacité

Semelles en tissu
et propreté

Optimisation
de la brosse

Foire aux questions

À mon Centre de Curling, à la suite d’une étude sur la qualité de l’eau utilisée pour l’arrosage des glaces et le dépôt des gouttelettes, il est apparu que l’eau était d’excellente qualité mais que les saletés qui s’accumulaient peu à peu dans la couche supérieure de la glace provenaient de fibres de tissu, de résidus de plastique, de cheveux, de poils, de caoutchouc, de poussières etc…

De là m’est venue l’idée de fabriquer une brosse avec une semelle rigide et plane d’un matériel synthétique résistant à la dégradation et à l’absorption, beaucoup plus efficace et facile à nettoyer, plus écologique tout en exigeant beaucoup moins d’énergie à l’utilisation.

Difficile à dire, surtout après trente ans d’utilisation de sous-brosses recouvertes d’un tissu fabriqué non spécifiquement pour cette utilisation particulière, exigeant une grande dépense d’énergie à l’utilisation et demandant un fréquent remplacement.
Les fabricants ont surtout adaptés différents modèles de supports à une semelle en tissu, sans améliorer sensiblement cette partie la plus importante de la brosse dont la principale raison d’être est de niveler convenablement les têtes des gouttelettes.

La semelle rigide est fabriquée d’un polymère élastomère c’est à dire un matériau extrêmement résistant à l’usure, se lubrifiant à l’eau, ayant une élasticité et une dureté contrôlée et qui revient à sa forme après déformation.
Une fois moulée ou fixée sous la tête de la brosse la semelle se présente plane et rigide.
Sa face plane comporte un motif à rainures encavées pour ajuster sa surface de frottement et trapper le givre et les saletés.

Comme la grande majorité des matériaux incluant le bois et divers plastiques était trop lourd, il a fallu se résoudre à aller vers une solution plus dispendieuse mais idéale, soit l’utilisation de matériaux composites modernes, comme la fibre de carbone extrêmement résistante tout en étant très légère.
Cela en fait la toute première brosse de curling ultralégère et ultra-rigide en fibre de carbone. (Tête et manche)

Les sous-brosses (ou semelles) cousinées recouvertes d’un tissu s’enfoncent sur les gouttelettes.
Elles abaissent indifféremment toutes les têtes qui sont de hauteurs différentes ne nivelant pas par conséquent la surface portante de la glace.

La semelle rigide et plane ne peut s’enfoncer sur les gouttelettes, elle n’atteint que les têtes les plus hautes de celles-ci pour les amener à un même niveau, permettant ainsi à la pierre de glisser plus librement sur une surface portante aux aspérités rabattues et nivelées.

La semelle en tissu de fils de nylon absorbe l’eau de fonte dans son maillage et dans le matériau, lui-même hydrophile, réduisant les gouttelettes petit à petit.
Au contraire, la semelle rigide et plane permet à l’eau de fonte de regeler à nouveau après son passage. N’étant pas absorbante, elle permet aux gouttelettes de conserver une bonne hauteur durant toute la partie.

Comme cette semelle n’atteint que le dessus des gouttelettes les plus hautes, la résistance à la friction est beaucoup moindre parce que concentrée entièrement sur de petites surfaces à rabaisser. Cela en fait un brossage très efficace compte tenu d’un effort déployé qui est beaucoup moindre.

C’est un peu différent au début ! Au premier essai on a l’impression que la semelle rigide a une trop grande facilité de glisse.
Cependant en peu de temps le « feeling » devient bien meilleur qu’avec les autres types de brosses.

La semelle n’absorbe pas l’eau et elle se nettoie facilement entre chaque utilisation, conservant ainsi une égale efficacité durant toute la partie.
Les joueurs qui utilisent la brosse à semelle rigide affirment pouvoir amener la pierre quelques pieds plus loin lorsque nécessaire.
L’énergie économisée assure une meilleure efficacité de brossage jusqu’à la fin de la partie.
Les joueurs plus âgés peuvent espérer pratiquer leur sport plus longtemps tout en étant aussi efficace au brossage.
Elle établie un meilleur équilibre dans l’efficacité de brossage des joueurs de différents gabarits.

Non. Le matériau utilisé pour la fabrication de la semelle est à toute fin pratique inusable.
Une grande résistance à l’abrasion, à l’usure et à la déchirure sont des propriétés physiques importantes du matériau composant la semelle.
Jamais besoin de la remplacer durant une partie.

Un manche ultraléger en fibre de carbone, il va sans dire. A cet effet, un manche expressément adapté à la tête ultralégère de cette brosse a été conçu
pour être fixé sans vis (évitant le craquelage du bout du manche) avec amortisseurs de caoutchouc sur le tenon de l’embout universel.
Ce manche d’une seule grandeur (27mm) s’adapte très bien à toutes les grandeurs de mains.

Un peu plus dispendieuse à l’achat que les brosses usuelles avec tissu, mais compte tenu de la durabilité de sa semelle, elle devient en peu de temps plus économique.

Aussitôt qu’un fabricant intéressé en assurera sa production et sa mise en marché.
Des discussions sont en cours à cet égard.

Gaston Gagné, janvier 2013.